Changement de la trousse SRRP-ELISA pour les fluides oraux

Nous tenons à vous informer que le laboratoire de Virologie procède actuellement à un changement de sa trousse ELISA pour la détection des anticorps du virus SRRP dans les fluides oraux qui permettra, entre autres, d’émettre les résultats plus rapidement. La spécificité rapportée de cette nouvelle trousse est de 98.7% et la sensibilité de 100%. Nos essais de comparaison confirment ces valeurs. [En savoir plus]


 

Nouvelles fonctions de recherche dynamique sur labgenvet.ca

Le Laboratoire de génétique vétérinaire (Labgenvet) du Service de diagnostic de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal est fier d’annoncer les fonctions de recherche dynamique pour les maladies génétiques de chien et de chat, sur le site web www.labgenvet.ca. Dorénavant, les recherches de maladies génétiques de chiens et de chats sont faisables par nom de maladie, par race, par système médical, le tout, en français ou en anglais. [En savoir plus]


 

Séquençage de génome complet – E.coli

Le Laboratoire E. coli est fier d’annoncer son offre de service de séquençage du génome complet (WGS) du génome d’isolats d’Escherichia coli provenant de différentes espèces animales. Les informations obtenues par WGS des isolats permettent leur identification et leur caractérisation à un niveau de précision jamais égalé jusqu’à présent au Laboratoire. Ainsi, le genre et l’espèce, le pathotype, le virotype (à partir d’une liste de plus de 300 facteurs), le sérotype O:H, le groupe phylogénétique et le ST (MLST) sont obtenus et inclus dans un rapport détaillé. [En savoir plus]


 

Changement d’enzyme pour le test de détection SRRP par PCR

Nous désirons vous informer que le laboratoire de Diagnostic moléculaire du Service de diagnostic a tout récemment changé les réactifs utilisés pour la détection du SRRP par PCR. Ce changement permet l’augmentation de sensibilité du test. La limite de détection du test est ainsi passée de 44 copies de génome à environ 3 copies de génome. [En savoir plus]


 

Nouveau test pour la détection d’Haemonchus contortus

Les problèmes parasitaires deviennent de plus en plus fréquents dans les troupeaux québécois, spécialement chez les moutons en pâturage, ce qui se traduit par de fortes pertes économiques liées à une diminution très marquée du bien-être des animaux. Encore plus préoccupant, les approches classiques basées sur l’utilisation intensive d’anthelminthiques ne sont plus de mise, suite à l’apparition et à la propagation de résistance aux molécules de la famille des ivermectines et des benzimidazoles. [En savoir plus]


 

Nouveau test pour la détection d’Ureaplasma diversum

Nous sommes heureux de vous annoncer que le laboratoire de diagnostic moléculaire offre maintenant le test de détection d’Ureaplasma diversum par PCR en temps-réel. Les infections à U.diversum se retrouvent principalement au niveau du système reproducteur chez les vaches laitières, avec ou sans vulvite granulaire, et chez les foetus avortés bovins. [En savoir plus]


 

Test ACTH endogène équin maintenant disponible au SD

Nous sommes très heureux de vous annoncer que le laboratoire de pathologie clinique du Service de diagnostic offre dorénavant le test de dosage de l’ACTH endogène équin. Le test est offert à un coût inférieur par rapport au test référé et le résultat est disponible plus rapidement. L’échantillon à soumettre est du plasma EDTA séparé par centrifugation puis transféré et congelé immédiatement dans des tubes en plastique. [En savoir plus]


 

Sérotypie Streptococcus suis

L’espèce Streptococcus suis a subi plusieurs modifications au cours des dernières années. Aujourd’hui les souches de sérotype 20, 22, 26, 32 et 34 n’appartiennent plus à cette espèce. De plus, les souches de sérotype 33, généralement isolées à partir de ruminants, ne sont plus considérées comme étant du « vrai » S. suis. [En savoir plus]


 

Sérotypie d’Haemophilus parasuis par PCR multiplex permettant de différencier les sérotypes 1 à 15

Le laboratoire de sérologie bactérienne porcine, sous la supervision du Dr Marcelo Gottschalk, offre maintenant la sérotypie d’Haemophilus parasuis par PCR multiplex permettant de différencier les sérotypes 1 à 15. La méthode est basée sur la détection des gènes codant pour la capsule, et peut être effectuée sur des cultures bactériennes pures.  L’utilisation de ce PCR directement sur des écouvillons de différents organes, du sang, et du liquide cérébrospinal sera évaluée dans un futur rapproché. [En savoir plus]


 

DIFIL-SNAP test au laboratoire de parasitologie : Programme 4Coeurs

Connaissez-vous les avantages du DIFIL test? Le DIFIL test, unique au laboratoire de parasitologie du Service de diagnostic, permet de mettre en évidence les microfilaires. Le parasite est ainsi détecté à un stade plus précoce de la maladie et permet de diagnostiquer des cas faussement négatifs au SNAP test. Le SNAP test, grandement utilisé en clinique, ne permet que la détection d’antigènes reliés aux vers femelles adultes. Il ne permet pas la détection des microfilaires. [En savoir plus]


 

Nouveaux tests offerts – Levetiracetam/Zonisamide

Le Levetiracetam est un médicament de la famille des pyrrolidines utilisé dans le traitement des crises épileptiques chez les petits animaux. Celui-ci peut être donné en combinaison avec le Zonisamide, un autre médicament anticonvulsivant sulfonamide. La mesure des concentrations sériques résiduelles suivant la prise de ces médicaments permet d’optimiser l’effet thérapeutique ou empêcher les effets secondaires indésirables en permettant d’ajuster les doses au besoin. Le dosage de ces médicaments permet ainsi d’assurer un meilleur suivi en établissant la cinétique du médicament sur une période de temps. [En savoir plus]


 

Nouveau parasitologiste en service

Nous sommes heureux de vous annoncer qu’un nouveau parasitologiste, Dr. Christopher Fernandez-Prada, s’est joint à notre équipe en août dernier. Originaire d’Espagne, Dr. Fernandez-Prada y a fait ses études en médecine vétérinaire à l’Université de Leon et a obtenu son diplôme en 2008. Il a ensuite poursuivi sa formation en Espagne et a obtenu en 2013 un doctorat en sciences biomédicales. [En savoir plus]